Mon dos est bloqué, comment réagir ?

Qui n’a jamais eu le dos bloqué ? Une douleur intense qui empêche de bouger ? Tassement vertébral, hernie discale, mauvaise posture, faux mouvement, stress, sédentarité… Qualifiés à juste titre de mal du siècle, les maux de dos qui irradient du bas du cou jusqu’au bassin sont quasi universels. L’Assurance maladie indique que 8 Français sur 10 ont « un tour de reins » au cours de leur vie avec des conséquences plus ou moins invalidantes sur leur quotidien.

Qu’il soit passager ou chronique le mal de dos peut avoir de multiples origines, la phase diagnostic médical est l’une des étapes à ne pas négliger.

Pour autant, le blocage de dos n’est pas une fatalité, alors pourquoi votre dos est-il bloqué et quelles sont les solutions efficaces pour ne pas passer votre vie à « en avoir plein le dos » ?

Dos bloqué : des manifestations douloureuses

Un faux mouvement sur des muscles du dos raidis par la sédentarité, contractés par le stress…, et la douleur se déclenche brutalement avec une sensation de blocage du dos. La douleur ressentie est vive, elle augmente à la mobilisation de la colonne vertébrale, associée à une incapacité de se mouvoir et à se tenir droit. Souvent sans gravité, les manifestations douloureuses cessent au bout de quelques jours voire quelques semaines.

Le blocage lombaire est l’un des plus fréquents, mais les zones dorsales et cervicales ne sont pas épargnées.

Mes lombaires sont bloquées

La survenue d’un épisode lombaire douloureux avec une sensation de blocage du bas du dos peut intervenir à n’importe quel âge, c’est le fameux « tour de reins » ou lumbago.

Parfois, le lumbago peut évoluer en sciatique, dans ce cas la douleur peut irradier de manière intense de la région lombaire vers la fesse, le long de la jambe jusqu’au pied.

Mes cervicales sont coincées

Les cervicalgies s’accompagnent d’une douleur vive limitant ou interdisant les mouvements du cou et des trapèzes. Lorsque la douleur descend dans le membre supérieur accompagnée de sensations telles que fourmillements, raideur de la nuque…, on parle alors de névralgie cervico-brachiale.

J’ai un blocage au milieu dos

Les dorsalgies sont des douleurs localisées entre les vertèbres cervicales et lombaires. Certains troubles des vertèbres dorsales peuvent provoquer des sensations de blocage du dos.

Selon son origine, la douleur peut être plus ou moins invalidante, récidiver ou s’installer de façon chronique (au-delà de trois mois) et perturber la vie quotidienne.

Dos coincé : je cible les causes

Quelle que soit l’intensité de la douleur, la première étape sera donc de consulter votre médecin traitant pour établir un diagnostic médical et vous assurer qu’il ne s’agit pas d’une « douleur d’alerte » signalant une pathologie sous-jacente (tumeur, fracture…).

À l’exclusion de celles ayant une cause traumatique (choc, chute…), l’origine d’un dos coincé résulte de causes diverses :

  • Les contractures de stress, les douleurs se manifestent en période de forte tension.
  • Les mauvaises postures. La douleur survient brutalement suite à un faux mouvement, le port d’une charge lourde, le dos rond ou cambré au bureau, etc.
  • La sédentarité. Le manque d’exercice physique renforce la faiblesse des articulations, le maintien de la ceinture abdominale et fragilise le dos.
  • L’arthrose. Cette affection bloque douloureusement la mobilité des articulations, elle augmente avec l’âge, mais n’est pas liée uniquement au vieillissement.
  • L’ostéoporose. Un mal qui touche essentiellement les femmes après la ménopause ou les personnes souffrant de maladies endocriniennes (troubles de la thyroïde, diabète de type 1…).

Blocage du dos : je ne laisse pas la douleur s’installer

Après avoir identifié la cause du blocage votre médecin peut vous proposer un traitement adapté pour soulager la douleur en phase aiguë et éventuellement vous orienter vers un kinésithérapeute ou un rhumatologue.

1,2,3, je bouge

Difficile de se motiver pour marcher ou pratiquer une activité physique, lorsque la douleur est vive ou lancinante !

Et pourtant, comme le préconise l’Assurance maladie « Mal de dos ? Le bon traitement, c’est le mouvement ». Cette campagne de sensibilisation est renforcée par une appli téléchargeable, Activ’dos, pour vous entraîner en douceur à rectifier vos postures, étirer, muscler et relaxer votre dos à la maison.

Je teste les thérapies manuelles

L’ostéopathie, la chiropraxie…, sont des approches manuelles qui peuvent vous aider à soulager les douleurs liées au stress.

Je me relaxe

Le stress du quotidien participe largement aux tensions de votre dos. Il est essentiel de vous accorder des instants de relaxation. La sophrologie, la méditation, le yoga…, vous aideront à vous ressourcer mentalement et physiquement.

Et les correcteurs de posture ?

Utilisés à bon escient (port non prolongé), la ceinture lombaire et autres dispositifs, corrigent la courbure de la colonne vertébrale, soulagent et préviennent le mal de dos.